Nos projets

Retour aux projets

Le jardin mou / Ode à la paresse

Notre jardin voudrait donner envie de se baisser, s’asseoir, s’allonger, s’étendre, caresser, se déchausser…
Tout se passe au sol et dans les textures que nous voulons mettre en place. Un important travail de nivellement fabriquera notre surface bosselée sur laquelle il sera agréable de s’allonger. Les reliefs prendront, par endroits, la forme de transats ou d’assises confortables.

Nous voulons aussi faire un jardin contemplatif. Il s’ouvre sur le ciel, sans obstacle. Les perspectives sont lointaines pour y rester des heures à regarder le monde qui défile, le temps qui passe…
Par certains artifices, nous créerons un espace prétendument naturel, avec une mare, un sentier le long des « dunes enherbées » et une flore un peu « sauvage ».

Le jeu des textures  avec une gamme d’herbes hautes, de prairies et de fleurs, ainsi que des matériaux choisis : galets, sable, inciteront au toucher et éveilleront nos sensations de douceur, de chatouille, de fraîcheur…
Nous pourrions inviter les visiteurs à se mettre pieds nus, et à certains endroits, ils trouveraient des poèmes, à lire et à relire à l’infini, jusqu’à ce qu’il soit temps de partir….

Ne rien faire c’est l’extrême inverse du tout productif. Ce que l’on propose est une parenthèse, une accalmie.
C’est l’éloge de la paresse.

Autres travaux